Fundacion

Fundacion

Comme tout autre pays, le Sénégal a été contraint de prendre des mesures exceptionnelles pour lutter contre l'expansion du COVID-19.


Par arrêté ministériel, nous avons fermé notre école de Mbackombel, les classes maternelles de Balabougou, Wirtheboky et Soussane Mbadane, ainsi que la résidence de Mbour.

Mais considérant que cette action n'était pas suffisante, notre nouvelle co-directrice bénévole, Judit Serra, a pris l'initiative de planifier une action directe qui pourrait aider les habitants des petits villages où résident nos étudiants.

A cette fin, nous avons mis en place le 8 d'Avril une caravane, composée d'un camion et deux voitures et dirigée par Judit Serra, accompagnée de Céline Diouf (directrice de la Résidence), Gane Kama (ancien élève de notre école et actuellement étudiant en médecine de 6e année), ainsi que quelques étudiants, ils ont traversé les villages, où dans chacun d'eux, Gane Kama a donné une conférence de sensibilisation et a également distribué des sacs de riz, des masques, des gants, du savon liquide , gel d'alcool, etc.

Ce fut une journée très difficile, intense mais émotionnelle en même temps. La journée n'a pas beaucoup aidé car des températures allant jusqu'à 43º ont été enregistrées à l'ombre.

¡Merci à tous ceux qui ont collaboré pour mener à bien cette action et à ceux qui collaborent régulièrement avec notre Fondation!


 

Jeudi, 09 Janvier 2020 18:19

L’importance des bénévoles

 

Les bénévoles sont une partie fondamentale d’une organisation sans but lucratif comme la notre. Leurs connaissances et dévouement couvrent un fait important dans notre travail car nous n'avons pas suffisamment de ressources pour embaucher des personnes de leur niveau.

Dernièrement nous recevons des offres de plusieurs personnes intéressées pour collaborer  avec notre Fondation. 

Parmi les nouveaux volontaires, nous soulignerons, pour leur implication dans le temps de  collaboration, les suivants: José María Catot Riera, Dr. en informatique et actuellement Directeur technique de la fondation. Judit Serra Ballester, licencié en relations internationales, actuellement Co-directrice de la Fondation et actuellement vivant sur le terrain,  sont des volontaires permanentes. Clara Gregori Pla, Dr en Physique, professeur présent et aussi à distance des cours de TIC et Carles Viñeta Viladecans, ingénieur en système de l’Information comme bénévole de longue durée au Sénégal.

Ils participent tous à un projet de nouvelles technologies en donnant des cours à un groupe prés- sélectionné de nos élèves du centre résidence de Mbour ainsi que des cours d’anglais à tous les étudiants qui y résident.

Aussi, comme déjà indiqué au blog du mois d’Août, nous avions obtenu l’appuie de quatre élèves et un professeur de l’Université Polytechnique de Catalogne (UPC) de Manresa.

Durant ce mois de Janvier, pour une deuxième année consécutive, Dr. María Gómez Rodríguez, bénévole sanitaire, nous a visité.

¡Nos remerciements à tous ceux qui ont collaboré et collaborent avec notre Fondation!


 

Mercredi, 13 Novembre 2019 13:20

Début de la nouvelle année scolaire

 

Nous avons débutés la rentrée scolaire en toute normalité, bien que la saison des pluies se soit terminée tardivement. À Mbackombel, nous avons déjà dix classes de primaire, trois classes en maternelle, ainsi que cinq classes pour les tout petits situées dans les villages voisins. Sont scolarisés 397 enfants en primaire, 240 enfants en préscolaire, ce qui donne un total de 637 élèves, c’est à dire 28 enfants de plus que l'an dernier.

Cette année, nous avons commencé les cours d'anglais pour les étudiants des deux derniers cours de primaire. Le professeur est un ancien élève. Avec lui, cela fait 4 enseignants qui ont été scolarisés dans notre école!

Nous continuons à former nos diplômés du secondaire.

Dans la résidence que nous avons à Mbour, durant les mois d'octobre, novembre et décembre, Clara Gregori, docteur en physique et volontaire, enseigne des cours de programmation Web avancée à un groupe d'étudiants.

Nous vous invitons à être les «capteurs» de nouveaux parrains. Les parrains sont une base fondamentale pour la croissance de l’école.


 

Jeudi, 01 Août 2019 23:08

La technologie atteint nos étudiants

 Il y a quelques mois, le directeur de technologie de notre fondation, José Mª Catot, a contacté le coordinateur ingénieur en Systèmes Informatiques de l'école Minas de l'UPC de Manresa le professeur Jordi Bonet, afin d'étudier la possibilité d’organiser un groupe de volontaires dans notre résidence étudiants à Mbour-Sénégal pour y donner des cours intensifs à travers différentes activités dans le domaine des TIC.


Nous avons également demandé des ordinateurs au programme REUTILITZA https://reutilitza.upc.edu/ca de l'Université Polytechnique de Catalogne (UPC), ce qui nous a permis de recevoir sept ordinateurs portables.


Enfin, un groupe de quatre étudiants (David Màrquez, Irene Mollet, Joan Antoni Riera et Marta Viñas) et le professeur Albert Babí, diplômé ingénieur en Systèmes TIC de l’école EPSEM de l'UPC à Manresa, sont venus au Sénégal fin Juillet, afin d’initier nos étudiants à l’utilisation des nouvelles technologies et suivi de l’installation du système photovoltaïque de la résidence. (Voir les activités menées sur le blog Web https://mvinaslobez.wixsite.com/senegal2019?lang=es.


Ces trois semaines et demie d'activité intense ont permis à un groupe d'élèves enthousiastes de remarquablement assimiler les cours enseignés, créant ainsi une très bonne relation élève-enseignant. ç


Nous espérons renouveler l’experience l’année prochaine à travers un partenariat entre l’UPC et notre entité.


Cliquer ici pour accéder et collaborer


Parrainez un enfant

Lundi, 29 Juillet 2019 18:22

Nous sommes toujours en pleine activité

 

Nous avons passé un semestre mouvementé, les projets  réalisés ou qui sont en cours  durant cette période ont été nombreux.

Entre autres:

1- Une chose importante a été d’emmener à Barcelone un enfant parrainé (Abdou de 15 ans), pour le traiter d’une néphropathie à l’Hôpital de Nens Barcelona,  ils nous ont  très bien accueillis et lui ont fait plusieurs analyses et testes pour finalement lui administré un traitement qu’il va continuer au Sénégal.
Durant six mois nous avons lutté pour avoir les papiers nécessaires pour que l’enfant et son tuteur puissent séjournés à Barcelone.

2- La Fondation Antonio Cabre (Lycée Français Bon Soleil) avec une équipe de professeurs ont été plus d’une fois au Sénégal, “recyclant” les professeurs de notre école de Mbackombel, quelque chose qui fut très importante pour l’amélioration de l’éducation et de l’apprentissage de nos élèves (244 au préscolaire et 365 au primaire)

3- Nous sommes en train de construire une classe de plus dans notre école de Mbackombel, avec laquelle nous aurons 10 salles de classe au primaire. Avec la collaboration de la Fondation Roviralta.

Nous espérons pouvoir continuer à vous donner de bonnes nouvelles dans deux mois, au début du nouveau cours (Année scolaire).


Faire une donnatión
Banco Sabadell  ES22 0081 0332 7000 0113 3723

 

Mercredi, 09 Janvier 2019 12:21

2018, une très belle année.

Nous avons terminé l’année 2018 avec la satisfaction d’avoir pu mener à bien tous les projets que nous avions prévus, et d’autres que nous ne pensions pas réaliser.


En effet, cette année, nous avons pu construire et équiper cinq salles de classe et un laboratoire pour l'école publique de Louly Bentegné.


Ce lycée, qui comprend actuellement vingt salles de classe, un laboratoire et des bureaux, a été entièrement construit par notre Fondation grâce à la collaboration, depuis le début, de la Fondation Repsol, et, dernièrement, grâce à la Fondation Antonio Cabré et à la Fondation Roviralta.


Dans notre école de Mbackombel, c’est avec une immense joie que nous avons vu le nombre d’élèves augmenter. Ayant envisagé cette croissance, nous avons construit au cours de l’année une autre salle de classe, grâce à la solidarité défi présenté par Migranodearena.  Pour cette année 2018-2019, nous avons donc au total 365 élèves inscrits en primaire et 244 en maternelle.


Nous avons également aidé une famille, constituée d'une mère et ses trois enfants, en leur construisant un nouveau logement. Ils avaient tout perdu lors d’un incendie qui a détruit leur maison en pailles.


Une tornade a fait voler le toit des bureaux du collège Soussane et celui du porche où mangent nos enfants à Mbackombel. Nous avons pu les réparer grâce à des dons ponctuels.
 
Toutes ces projets, ainsi que les salaires du personnel et des enseignants (22 personnes au total), la construction de la cantine de l’école et de celle de la résidence, ont pu être financés grâce à tous ceux qui collaborent avec nous par le biais de parrainages, cotisations, dons, bénévolat etc.

 

Cliquer ici pour entrer et collaborer


Parrainez un enfant

 

Fin février, nous avions publié quelques photos de deux projets que nous avions commencés et qui devaient se terminer avant la saison des pluies.
C’est chose faite, et dès la rentrée prochaine, les 3 nouvelles salles de classe de lycée de Louly Bentegné (au total, 18 salles de classe ont été construites pour cette école) ; et celle de Mbackombel (13 salles au total), seront opérationnelles.


Nous sommes d’autant plus heureux de vous annoncer cette bonne nouvelle que cela ne s’est pas fait sans peine. En effet, plusieurs fournisseurs n’ont pas respecté les délais de livraison des matériaux et nous avons été contraints d’insister personnellement auprès d’eux jusqu’à ce qu’ils nous livrent tout ce dont nous avions besoin.


Ces deux projets ont pu se réaliser grâce aux dons des Fondations Repsol, Antonio Cabré (plus particulièrement pour Louly Bentegné) et Roviralta (plus particulièrement pour Mbackombel) ; et grâce aux fonds de cotisation de nos collaborateurs.


Enfin, autre bonne nouvelle, nos élèves de dernière année de primaire ont participé au concours régional « Génie en herbe » dans lequel chaque équipe composée de six élèves devait répondre à des questions de culture générale, et l’ont remporté haut la main ¡¡¡ Bravo à eux !!!


Cliquer ici pour acceder et collaborer


Parrainez un enfant


 

Cela fait trois mois maintenant que nous publiions uniquement sur Facebook, et rien sur ce blog. Beaucoup de choses se sont passées durant ces trois mois, et nous revenons aujourd’hui avec de bonnes nouvelles.

Nous avons en effet signé un accord pour une importante collaboration avec la Fondation Antonio Cabré.

Nous avons battu notre propre record du nombre d’enfants parrainés.

Un groupe de professeurs du Lycée Bon Soleil, accompagnés de la Directrice, se sont rendus dans notre école Mbackombel afin de former nos professeurs et nous apporter du matériel pédagogique en grande quantité.

Nous avons pu commencer la construction de la nouvelle classe de Mbackombel et de trois classes supplémentaires à Louly Bentegné, puisque nous avons enfin reçu l’autorisation nécessaire du Ministère de l’Éducation du Sénégal. Ainsi, les élèves du secondaire pourront étudier leur Baccalauréat sur place, sans avoir à se déplacer dans un l’autre lycée situé à 15 km.

Ces deux projets sont devenus une réalité grâce à la collaboration des Fondations  Antonio Cabré, Repsol et Roviralta.

Nous souhaitons souligner que l’une de nos plus belles réussites jusqu’à maintenant repose sur  l’augmentation du nombre de parents qui acceptent que leurs enfants se rendent à l’école.


 

Lundi, 13 Novembre 2017 20:44

Lettre d’un collaborateur

 

Je m’appelle Àlex Tobella et j’ai 28 ans. Je suis actuellement en train de faire des études en Travail Social à l’université de Barcelone et après j’aimerais faire un Master en Coopération Internationale.

Ça va faire à peu près dix ans que j’ai commencé à m’intéresser à connaître les raisons qui provoquent autant de différences dans le monde, entre des pays et d’autres. Je ne parle pas uniquement de l’aspect économique, mais aussi social, éducatif, sanitaire ou d’infrastructures. De cette façon, j’essaie de comprendre pourquoi le monde se dirige vers une société de plus en plus séparatiste et déstructurée, quand à priori nous avons tous les mêmes droits.

En ayant vu de près, après avoir voyagé pendant des années dans les pays asiatiques et africains, quelles sont les possibles raisons qui provoquent ces différences, je suis arrivé à une conclusion croyable : il n’y a pas qu’une raison, il y en a plusieurs. Et cela veut dire que la solution à ce problème n’est pas du tout facile si nous ne collaborons pas tous ensemble.

C’est pourquoi, pour collaborer pour un monde plus juste, il est important que les premières personnes à faire ce premier pas vers l’avant ce soit nous, ceux que nous avons vu de près ces différences entres les soi-disant pays riches et pauvres. Tout à fait comme l’ONG « POR UNA SONRISA EN ÁFRICA » est en train de faire. Grâce à eux et à d’autres entités mondiales, des millions de personnes sans ressources pour survivre ont la garantie et la possibilité d’exercer leurs droits en tant que personnes. C’est pourquoi il est important de soutenir entre tous ces entités, et les personnes qui font partie d’elles, pour obtenir de cette façon un monde plus juste et équitable.

Dans mon cas, avec l’aide de mon entourage, nous avons collecté une quantité d’argent qui a servi à acheter du matériel scolaire et aider ainsi à améliorer l’éducation des élèves qui sont sous la tutelle de la fondation « POR UNA SONRISA EN ÁFRICA », au Sénégal. Avec ce petit grain de sable nous vous invitons à en faire de même, à toutes ces personnes qui nous entourent et qui sont encore indécises, ou ne savent pas comment faire, pour collaborer et aider ceux qui en ont le plus besoin.

Comme ça, avec l’aide de tout le monde, nous pourrons avoir un monde meilleur.


 

Mardi, 26 Septembre 2017 11:52

Nous continuons à grandir

 

Cette année nous avons commencé à construire plusieurs classes qui complémentent et agrandissent ce qui a déjà été construit. 

 

Dans notre école de Mbackombel, une salle de classe supplémentaire pour les plus petits. À Soussane Mbadane, une autre de maternelle, à 2,5 kilomètres de notre école, à Soussane une salle de laboratoire pour l'école publique de secondaire.

 

Nous devons réaliser ces agrandissements afin de pouvoir admettre plus d'enfants, dû à la demande croissante des familles de cette zone rurale qui sont en train de se rendre compte de l'importance que leurs enfants aillent à l'école. 

l'année scolaire au Sénégal. 

 

La Fondation Repsol et la Fondation María Francisca de Roviralta ont collaboré au financement. 


Cliquer ici pour accéder et collaborer


Parrainez un enfant

<< Début < Précédent 1 2 3 4 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 4
Copyright© 2012 - 2020 puse.org . design by MonxetaStudio MonxetaStudio